Ai

Et si c’était les meilleurs makis (cachés) de Paris?

Ai, c’est typiquement le genre de resto dans lequel la snobinarde que je suis ne serais pas entrée sans recommandations. De l’extérieur, il a en effet l’allure d’une énième cantine jap’ : kitschouille à souhait, tables en plastique comme celles du Café de la Plage de Lacanau, guirlandes archi colorées, fausses fleurs, le petit chat qui dit bonjour avec sa patte, tout y est.

Sauf que derrière le comptoir, il y a quelqu’un qu’il n’y a nulle part ailleurs. Un sacré bout de femme : Madame Ai.

On peut pas dire que l’accueil soit hyper chaleureux, à tel point qu’on peut être tenté de faire demi-tour. Si ce sentiment vous envahit, accrochez-vous au fait que si vous parvenez à briser la glace avec Madame Ai, elle vous servira probablement les meilleurs makis que vous n’ayez jamais mangés à Paris. Comme seuls les habitués ont manifestement le privilège d’y goûter, voici quelques conseils pour accéder au graal à la première tentative (sans garantie):

      • Souriez, soyez bienveillant et montrez à Madame Ai que vous êtes quelqu’un de bien. En effet, Madame Ai a eu plusieurs mauvaises expériences et veut s’assurer que les personnes pour qui elle va se défoncer en cuisine vont payer l’addition à la fin du repas :-)
      • Si jamais la salle n’est pas blindée (plutôt en début de semaine donc) prenez toute la douceur qu’il y a en vous et demandez très (très très très) gentiment à Madame Ai « des makis hors-carte s’il-vous-plait ». Si en revanche, vous voyez qu’elle est dans le jus, laissez tomber, prenez des makis à la carte et vous retenterez votre chance la semaine d’après.
      • Si Madame Ai vous répond favorablement, pas de danse de la joie : ayez la victoire modeste. Cela représente beaucoup de travail pour elle. Plaisir des yeux, plaisir des papilles, explications des ingrédients et de l’ordre dans lequel déguster les makis en fonction de leurs goûts, elle pensera à tout. N’oubliez pas d’être reconnaissant avec un chaleureux merciiiiiiiii. Toujours avec le sourire. La base quoi.
      • Vous avez relevé le défi mais maintenez le climat de confiance avec Madame Ai. Respectez son oeuvre et si possible, ne prenez pas ses makis en photo. Elle m’a prise en flag’ et m’a demandé d’arrêter car elle se fait manifestement copier à longueur de journée. Par respect donc, je ne poste que la photo en page d’accueil histoire qu’on sache de quoi on parle et préfère vous laisser imaginer le reste en vous disant que c’est très original, coloré, hyper travaillé, raffiné et surtout très bon. Ah et en dessert, lâchez-vous sur la glace au sésame noir, une vraie découverte. Pas appétissant DU TOUT mais diablement bon.

… A ce stade là, en principe, vous aurez déjà passé une très bonne soirée et serez en train de débriefer avec vos potes sur les makis avalés.  Mais si tout va vraiment super bien, et que vous avez été vraiment sympas, Madame Ai vous aura rejoints à votre table, pour vous demander si cela vous a plu et sera très attentive à vos remarques. Elle devrait également sourire, rire même, vous demander où vous habitez, s’inquiéter parce que « oh lala vous habitez looooin », et limite elle vous racontera sa vie. Et c’est précisément là que la vraie soirée commence :-)

Ai

7 rue de la Michodière, 75002 Paris

Métro Opéra ou Quatre Septembre

Tel : 01.42.96.93.51

Comptez entre 40 et 50 euros par tête.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s